Merlin l'Enchanteur

Définition :

Merlin est un personnage légendaire généralement vu comme un magicien et un druide bénéfique, commandant aux éléments naturels et aux animaux. 

Etymologie :

Le nom de Merlin vient du celte "mori-dunon" qui signifie "forteresse de la mer". Merlin est aussi connu sous les noms "Merlinus" (origine latine), "Myrddin" (origine galloise), "Merzhin / Mellin" (origine bretonne) et "Marzhin" (origine cornique). 

Origine :

Ce personnage est apparu dans plusieurs textes anciens, tels que "De excidio et conquestu Britanniae" de Gildas, texte latin du Vème siècle et "Historia Britonum", recueil anonyme écrit entre le VIIème siècle et le IXème siècle, qui définissent et cernent progressivement ses caractéristiques.

Le célèbre Merlin est principalement mentionné dans la Matière de Bretagne, et plus particulièrement dans les Légendes Arthuriennes, grâce notamment à Geoffroy de Monmouth qui a associé ce personnage à la légende du roi Arthur.

Description :

Selon certaines légendes, Merlin serait né de l’union d’un démon et d’une vierge. D’autres disent qu’il serait le fis d’un breton et d’une mère native de l’Atlantide ou encore il serait né d’un Fætog (homme fée) et d'une jeune Druidesse.

Merlin est l’un des personnages les plus complexe et mystérieux des Légendes Arthuriennes. Il est réputé pour sa sagesse. C’est un druide bénéfique, à la longue vie, doté de pouvoirs magiques et prophétiques. Il commande aux éléments naturels et aux animaux et possède une connaissance surnaturelle.

Sa sagesse fait de Merlin le guide et le conseiller des puissants : il est le conseiller du roi Uther Pendragon puis de son fils Arthur, le conseiller des chevaliers, et il prédit le cours des batailles et influe sur le déroulement de celles-ci. C’est aussi lui qui incite Arthur à fonder la Table Ronde pour que ses chevaliers mènent la fameuse quête du Graal.

De nos jours, son nom est fréquemment associé à sa fonction d’« enchanteur », notamment depuis que ce terme a servi de titre à la version française de "Merlin l'Enchanteur", dessin animé de Walt Disney des années 60.

Histoire et Mythe :

  • La légende de Merlin est très complexe. On ne sait pas si ce personnage a vraiment existé, les sources manuscrites de l’époque ayant disparu. La plupart des ouvrages qui parlent de Merlin, évoquent aussi Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde.
  • Il apparaît qu’un certain Merlinus Ambroisius aurait réellement existé, de descendance royale. L’influence chrétienne au Moyen-Âge aurait transformé les écrits de départ en légende : la mère de Merlin ayant enfanté d’un "antéchrist" aux grands pouvoirs.
  • Sa description varie au fil des époques jusqu’à ce qu’il devienne le Merlin que l’on connaît à travers les contes et les dessins animés : enchanteur, prophète, homme des bois, maître des animaux, sage, un magicien pur et proche de la nature, assez proche du dieu Pan (dieu grec qui incarnate la Nature). Il vivrait dans une petite tour sur une grande colline en Angleterre à Wells ou en Bretagne Armoricaine.
  • Dans les Légendes Arthuriennes, Merlin à pour rôle d'aider à l'accomplissement du destin du royaume de Bretagne (correspond à l'actuelle Angleterre, le Pays de Galles et l'Armorique continentale ( Bretagne actuelle, une partie de la Basse Normandie et de la région Pays de Loire)). Grâce à une sagesse légendaire, il devient l'ami et le conseiller du roi Uther Pendragon. À la mort de celui-ci, il organise le défi de l'épée Excalibur qui permet à Arthur, fils illégitime d'Uther, de succéder à son père. Puis il incite Arthur à instituer la Table ronde afin que les chevaliers qui la constituent puissent se lancer dans des missions telles que la fameuse quête du Graal. À la fin de sa vie, et malgré toutes ses connaissances, Merlin ne pourra rien contre la destinée du royaume de Bretagne et la fin tragique du roi Arthur.
  • Selon la légende, Merlin se rend à Rome dans la cour de César où la femme de l'empereur romain est suivie de douze "demoiselles". Il y rencontre une princesse d'Allemagne déguisée en écuyer, Grisendole , devenue sénéchal de l'empereur. Un soir, César rêve d'une grosse truie à longues soies roses couronnée d'un cercle d'or et caressée par dix louveteaux. L'empereur s'éveille effrayé, part à la messe et reste silencieux pendant tout le banquet. Voyant cela, Merlin se transforme en cerf, court au palais dans la salle du banquet, y casse tout et s'agenouille devant César en lui disant : "Cesse de ruminer ton rêve. Attend l'homme sauvage". L'empereur donne alors pour mission à Grisendole de trouver cet homme sauvage. Elle le cherche en forêt, y rencontre le cerf qui lui dit : "Avenable (nom de Grisendole), fait un pâté de porc avec du miel, du poivre, du lait et du pain chaud et mets la table près du feu avec ce pâté". Grisendole s'exécute, ce qui fait apparaître l'homme sauvage, noir et hirsute. Ce dernier dévore le pâté et, repu, s'endort. Grisendole le ligote et le ramène à César. L'homme sauvage interprète alors le rêve : la truie, c'est l'impératrice et les douze louveteaux, ses demoiselles. "Qu'on les déshabille" crie César, ce qui fait éclater la vérité : les demoiselles sont en fait des hommes. L'impératrice et ses douze jeunes gens sont immédiatement brûlés sur un bûcher. "Et maintenant, qu'on déshabille Grisendole, et on va voir" crie l'homme sauvage. Devant la découverte de sa féminité, César se signe et demande conseil à l'homme sauvage qui lui propose de l'épouser car c'est une noble valeureuse. César voulant savoir qui est le cerf, l'homme sauvage trace des caractères hébreux qui brûlent une porte, puis s'en va. César épouse Avenable et un jour un messager déchiffre ces lettres : le cerf et l'homme sauvage ne font qu'un, Merlin. Cette légende montre les capacités de métamorphose et de syncrétisme (mélange d'influences).

La Mort de Merlin :

Selon la légende, Merlin tomba fou amoureux de la fée Viviane et lui confia le secret pour se lier un homme à jamais. Viviane utilisa cette magie pour le garder auprès d'elle, elle traça les neuf cercles autour de Merlin endormi. Ainsi, il fut enfermer pour l’éternité dans une geôle magique. On raconte encore aujourd’hui que Merlin l’enchanteur serait enfermé dans la forêt de Brocéliande (ou forêt de Paimpont). On y trouve d’ailleurs une stèle (le tombeau de Merlin) sur laquelle il est écrit "ici a été enfermé Merlin l'enchanteur par la fée Viviane".

Le Symbolisme de Merlin :

Sur le plan symbolique, Merlin représente la bonté et le rêve, la nature dans sa puissance originelle. C’est un personnage captivant car il est la représentation d'un archétype éternel.

Sources du Texte :

Article "Merlin (magicien)" sur Wikipédia, l'Encyclopédie mibre

Article "Origines Historiques et Littéraires de Merlin" sur "Le Site de Merlin"

Article "Merlin l'Enchanteur: Origines et Légende" sur le site "Gralon"

Quelques Images:  (Libres de Droit)

 

9 votes. Moyenne 3.11 sur 5.

Commentaires (1)

1. bauwens 06/01/2012

merci beaucoup^^

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 02/02/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site