Le Roi Arthur

Définition :

Le roi Arthur est, d'après les romances médiévales, un seigneur breton qui aurait organisé la défense de la Grande-Bretagne face aux envahisseurs saxons à la fin du V ème siècle ou au début du VI ème siècle.

Etymologie :

Le prénom Arthur est en rapport étymologique avec le nom celtique de l'ours, "artos" signifiant à la fois "ours" et "guerrier". On rapproche son nom avec celui de la déesse ourse Artio. Une autre origine possible serait "Ar sûl", soleil en vieux breton, nom donné à des leaders naturels.

Le nom "Arthur" lui-même revêt un symbole de force, de stabilité et de protection, caractères bien présents dans sa légende : c'était un homme réputé fort, posé, et, en tant que roi, garant de la sécurité de ses sujets. Dans la civilisation celtique, l'ours est avant tout l'animal emblématique de la royauté.

Origine :

La figure légendaire d'Arthur s'est développée essentiellement grâce à "l’Historia regum Britanniae" (Histoire des rois de Bretagne) écrite par Geoffrey de Monmouth au XII ème siècle. Toutefois, antérieurement à cette œuvre, certains contes et poèmes gallois ou bretons font déjà apparaître Arthur comme un grand guerrier défendant la Bretagne des hommes et d'ennemis surnaturels ou comme une figure magique du folklore, parfois associée à Annwvyn, l'autre-Monde celtique.

Description :

Geoffrey de Monmouth dépeint Arthur comme un roi ayant établi un empire rassemblant toute l'île de Bretagne, ainsi que l'Irlande, l'Islande, la Norvège, le Danemark et une bonne partie de la Gaule.

Arthur est le fils d’Uther Pendragon, roi des Bretons, et d’Igraine, veuve de Gorlois (ou Gorlais), et est duc des Cornouailles. Il est le frère d’Anna (Morgause), épouse du roi Loth d’Orcanie , et aussi de la fée Morgane. Il épouse Guenièvre, fille de Léodagan, roi de Carmélide. Certaines œuvres lui attribuent la paternité de Lohot et de Mordred , né d'une relation incestueuse avec sa sœur.

Au XXI ème siècle, le roi Arthur est toujours un personnage mis en scène, à la fois dans la littérature mais aussi dans les adaptations scéniques (festivals, spectacles vivants) , au théâtre, au cinéma, à la télévision, dans les bandes dessinées, les jeux vidéo et d'autres médias.

Le Roi Arthur dans l’Histoire :

  • L'Hypothèse Galloise Cette hypothèse se base sur le fait que le roi Arthur apparaît pour la première fois dans les légendes galloises, bien avant d'être repris dans les romans de chevalerie du XII ème siècle. Arthur serait né vers 470-475 et serait originaire du Pays de Galles, ou de l'ouest de l'Angleterre, mais l'emplacement exact de sa cour, connue sous le nom de Camelot, reste un mystère. Il aurait repoussé l'invasion des Saxons au début du VI ème siècle bien qu'il n'ait jamais été couronné roi.
  • L'Hypothèse Romaine : Kemp Molone, pensait avoir retrouvé le vrai Arthur dans le personnage de Lucius Artorius Castus. La parenté de nom est en effet assez troublante. Ce préfet romain, installé à York, a commandé la VI ème Légion Victrix, chargée de combattre les Calédoniens (peuple de l'actuelle Écosse) au-delà du mur d'Hadrien. Il a remporté contre eux une suite de victoires entre 183 et 185 après J.-C. Ensuite, il aurait été envoyé en Armorique mater une rébellion, mais de récentes recherches tendent à prouver qu'il aurait été envoyé en Arménie. Selon Geoffrey Ashe, reprenant la thèse de Leon Fleuriot, le légendaire Arthur est inspiré du personnage réel de Riothamus, qui aurait porté le titre de « roi des Bretons » entre 454 et 470. Celui-ci aurait fait campagne en Gaule au cours des années 468 et 469 pour prêter main forte aux Gallo-romains contre les Wisigoths, avant d'être battus par ces derniers à la bataille de Déols.
  • Plus récemment, C. Scott Littleton et Linda A. Malcor ont repris ces deux dernières hypothèses et affirment que le Arthur de Camelot est la synthèse du Romain Lucius Artorius Castus et du Britannique Riothamus. Pour ces deux chercheurs, le nom d'Arthur est la "celticisation" d'Artorius. Mais ce dernier, personnage assez mineur dans l'Histoire de Bretagne, ne peut plus être considéré comme le modèle du roi Arthur.
  • Tout se passe comme si certains auteurs médiévaux avaient voulu réécrire l'histoire en imaginant que la bataille de Déols se soit conclue par la victoire des Bretons. Après s'être rendu maître de toute l'île de Bretagne, Arthur aurait ainsi conquis l'Irlande, l'Islande, la Norvège, le Danemark et une bonne partie de la Gaule. Il aurait même vaincu les légions romaines en Burgondie (Bourgogne), au cours d'une expédition qui l'aurait mené jusqu'à Rome…
  • L’Hypothèse Syncrétique (mélange d’influences) : Le patronyme "Arthur" pouvait être courant à l'époque celtique et aurait pu ainsi désigner plusieurs chefs. L'amalgame du récit de différentes vies aurait pu servir à constituer celle du personnage mythologique. Ce nom connaît d'ailleurs une vogue très importante dans l'aristocratie celtique dans les années qui suivent la bataille de Camlann, où serait mort Arthur, entre 537 et 542.
  • L’Hypothèse de Withaer  Pour Withaer, auteur d'une histoire des guerres de ce prince, Arthur fut le dernier roi des Bretons siluriens (puissant peuple celte brittonique guerrier de l’île de Bretagne). Après avoir défendu longtemps son pays avec succès contre les Angles du nord, les Saxons de l'occident et les Danois qu'il vainquit en douze batailles successives, Arthur aurait été complètement défait à Camlann, vers 542. Blessé mortellement, il se fit transporter en un lieu inconnu où il termina sa glorieuse vie. Ses soldats étonnés de ne pas le voir réapparaître allèrent à sa recherche et, comme ils ne trouvèrent nulle part son tombeau, ils se persuadèrent qu'il n'était pas mort. Bientôt, se répandit la croyance populaire qu'Arthur reviendrait un jour régner sur la Bretagne affranchie du joug étranger, et qu'il y ramènerait le siècle d'or. Les chants patriotiques des bardes le représentaient tantôt guerroyant en Palestine contre les Infidèles, et tantôt errant dans les forêts des deux Bretagnes. Cette espérance du retour d'Arthur s'accrut à mesure que le peuple était opprimé.
  • L’Hypothèse Mythologique  D'autres pensent qu'Arthur serait un demi-dieu celte incarné, tel que le dieu de la mer "Lir" (supposé incarné par le Roi Lear), ou même un personnage fictif comme Beowulf (loup des abeilles, un surnom de l'ours). Cette théorie serait renforcée par le fait que d'autres Britanniques de cette période, comme Ambrosius Aurelianus, ont combattu les Saxons à la bataille du Mont Badonicus.

La Mort du Roi Arthur :

Le dernier combat d'Arthur, la bataille de Camlann, contre les forces de Mordred vit sa perte. Des histoires montrent que Mordred était un chevalier de la Table Ronde et le fils incestueux d'Arthur et de sa sœur Morgane ou bien de sa demi-sœur Morgause. Le Roi Arthur fut mortellement blessé lors de cette bataille, et emmené à Avalon. Là, ses mains furent soignées et son corps enterré dans une chapelle. D'autres textes disent qu'il n'est pas mort, mais qu'il s'est retiré dans Avalon, monde insulaire mystérieux ; et qu’il reviendra un jour.

Le Symbolisme du Roi Arthur :

Le roi unique et incontesté n'a jamais existé dans la civilisation celtique. Les divisions tribales (chefs de clans vassaux de rois des provinces eux-mêmes vassaux d'un roi suprême) ont permis à Jules César de prendre le contrôle de la Gaule. En contrepartie, l'imaginaire populaire s'est emparé d'un roi, plus ou moins attesté, paré des atouts les plus nobles de sa charge : un homme fort, bon guerrier mais sage, fédérateur et bien conseillé. Même après sa disparition, il porte encore les espoirs d'un peuple : sa "dormition" n'est que temporaire, et il reviendra unir les "deux Bretagnes" et sauver les Bretons.

Source du Texte:

Article "Roi Arthur" sur Wikipédia, l'Encyclopédie libre

A Visiter:  

Blog personnel de "Santoriak " sur "Le roi Arthur et sa Légende"   

Quelques Images:   (Libres de Droit)

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site