Excalibur, l'Epée Magique

Définition :

Excalibur est une épée mythique qui a appartenu au roi Arthur, roi des Bretons, dans les textes légendaires de la matière de Bretagne écrits au Moyen Âge.

L'étymologie de ce nom ancien, connu sous plusieurs variantes (Excalibor, Escalibor, Excaliber) n'est pas déterminée avec certitude ; deux familles étymologiques ont été identifiées : une d'origine celtique et une d'origine latine.

  • Origine celtique : L'épée d'Arthur s'appelle "Caledfwlch" en gallois, à rapprocher du breton  "Kaled foulch" ("Taillefer"). Ces mots sont composés de "caled"/"kalet" qui signifie "dur" et de "bwlch"/"boulc'h" qui signife "entaille". Ce terme se rapproche phonétiquement de l'irlandais "Caladbolg/Galatbrog" ("dure foudre"), qui selon la légende fut le nom de l'épée de Nuadu, roi des dieux de l'Irlande.
  • Origine latine :  Au XIIe siècle, Geoffroy de Monmouth est le premier auteur à nommer cette épée dans une autre langue que le gallois. Dans son "Historia Regum Britanniae", il latinise le nom en "Caliburnus", terme qui pourrait être apparenté à "chalybs", mot latin signifiant "acier". Le mot est repris par les poètes français peu après, et la forme évolue en "Escalibor" puis "Excalibur".

Petite Histoire :

La légende proclame que le magicien Merlin, dans cette discorde aurait fiché une épée dans le roc devant le château. Excalibur ne sera brandie que par le grand roi des Bretons. Tous les barons s'y essayèrent en vain, puis les chevaliers. Seul un page nommé Arthur réussit à la retirer de son socle et devint donc le roi de Bretagne.

Cependant, des variantes existent quant à l'origine d'Excalibur : selon Sir Thomas Malory, chevalier anglais du XVe siècle, , elle aurait été donnée par la première Dame du Lac, qui aurait précédé Viviane, l'épée retirée de la stèle de granit ayant été auparavant brisée dans un combat contre le roi Pellinor, père de Messire Lamorat de Galles et de Perceval le Gallois. Pour gagner l'épée, Arthur fit une promesse à la Dame du Lac et ne tint pas parole, celle-ci ayant été décapitée sous ses yeux, dans son château. Merlin aurait demandé à Arthur : « Qui des deux est le plus précieux ? L'épée ou le fourreau ? » Arthur répondit : « L'épée, assurément. » « Faux, c'est le fourreau car, tant que tu le posséderas, tes ennemis ne pourront te tuer. » La sœur du roi, ayant eu vent de cela, fit dérober le fourreau et le donna à son amant, avec pour mission de tuer Arthur. Cependant, grâce à l'intervention de Messire Hector des Mares, le cousin de Lancelot de Bénoïc, celui-ci fut sauvé et put recouvrer son précieux fourreau.

Digne fils d'Uther, Excalibur au côté, le roi Arthur a réuni et pacifié les deux Bretagnes. À sa mort, l'épée fut jetée dans un lac magique par Bedivere. L'épée avait la réputation d'être incassable  et de trancher toute matière.

Source du Texte : 

Article "Excalibur" sur Wikipédia, l'Encyclopédie libre

Quelques Images:   (Libres de Droit) 

36 votes. Moyenne 3.69 sur 5.

Commentaires (4)

1. seryl 27/02/2013

merci ce site m'a beaucoup aidé pour mon devoir de français

2. colline (site web) 21/01/2013

Merci beaucoup. Cela m'a aidé pour mon exposé de français !

3. Foucault (site web) 13/01/2013

C'est très intéressant, c'est trop bien j'adore. Mais je trouve certains mots assez compliqués.

4. promotion of website (site web) 05/09/2012

Vous avez fait quelques bons points là-bas. J'ai fait une recherche sur le sujet et a trouvé la plupart des gens seront d'accord avec cassiopee1.e-monsite.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site