Petite Histoire des Sirènes

Définition :

Une sirène est une créature mythologique hybride : mi-femme et mi-oiseau dans la tradition antique ou mi-femme et mi-poisson dans la tradition médiévale.

Origine :

L'origine des sirènes n’est pas claire. Selon la mythologie, elles étaient filles du fleuve Acheloos et de la nymphe Calliope (ou de Terpsichore, la muse de la danse). Les Romains racontent d'ailleurs que les sirènes étaient à l'origine des femmes normales, elles auraient été les compagnes de Koré , devenue par la suite ‘Perséphone, et auraient laissé Hadès l'emmener. Les sirènes auraient reçu leur forme comme punition pour ce crime et, par la suite, les sirènes, chantaient prophéties et chansons relatives au royaume d'Hadès. Les premières sirènes de la mythologie grecque étaient représentées comme des créatures mi-femme, mi-oiseau ; pour expliquer ces formes étranges, on dit qu’Aphrodite leur mit des pattes et des plumes tout en conservant leur visage de jeunes filles parce qu’elles avaient refusé de donner leur virginité à un Dieu ou à un mortel.

Ces divinités, fluviales à l'origine, étaient très fières de leur voix et défièrent les Muses, filles de Zeus et de Mnémosyne. Les Muses remportèrent le défi et exigèrent une couronne faite des plumes des sirènes, ce qui les priva du don de voler. Vaincues, elles se retirèrent sur les côtes d’Italie méridionale. Au nombre de trois, quatre ou huit, elles vivaient sur une ou plusieurs petites îles vertes situées à l’ouest de la Sicile pour les grecs, tandis que les Latins les situaient à Capri.

Description et Mythe :

  • Tradition Antique :

Selon la tradition homérique, les sirènes sont des divinités de la mer qui, à l'entrée du détroit de Messine en Sicile, attiraient par leurs chants les navigateurs et les entraînaient vers la mort. Elles étaient alors représentées avec un corps d'oiseau et une tête de femme. Sur les monuments funéraires, elles figuraient des divinités léthifères [déesses qui causent la mort] chantant au son de la lyre et laissant supposer des intentions érotiques à l’égard du héros décédé.

ll reste quelques vases grecs qui racontent les aventures d'Ulysse : sur ceux qui sont antérieurs au III ème siècle av. J.-C., les sirènes apparaissent comme des oiseaux à tête de femme. Par la suite, elles acquièrent des bras, puis une poitrine humaine, attributs peut-être seulement esthétiques, même s'ils constituent des éléments supplémentaires de séduction, puisque les sirènes sont désormais représentées jouant d'un instrument, flûte ou cithare. Ainsi, elles s'humanisent au cours de l'Antiquité pour devenir des femmes ailées chez les Romains et les Étrusques.

D'autres descriptions mettent en scène des sirènes à tête et à buste de femme, avec une queue de poisson : ce sont les nymphes de la mer, filles du dieu de la mer Phorcys [une divinité marine primordiale].Elles seraient alors aperçues à la surface de l'eau ou bien, assises sur un rocher, elles peigneraient leurs longs cheveux et tiendraient un miroir dans leur main. Musiciennes dotées d’un talent exceptionnel, elles séduisaient les navigateurs qui, attirés par les accents magiques, de leurs lyres et flûtes et perdaient le sens de l’orientation, fracassant leur bateau sur les récifs où ils étaient dévorés par ces enchanteresses.

  • Tradition Médiévale :

Pour les Scandinaves, elle est un monstre redoutable appelé "Margygr" (la géante de mer). L’œuvre norvégienne le "Miroir Royal" la décrit comme une avenante créature ressemblant à une femme en haut de la ceinture, car ce monstre avait de gros mamelons sur la poitrine, comme une femme, de longs bras et une longue chevelure, et son cou et sa tête étaient en tout formés comme un être humain. Ce monstre paraissait grand, avec un visage terrible, un front pointu, des yeux larges, une grande bouche et des joues ridées.

Au VIII ème siècle, les moines anglais Aldhelm et Sherborne les décrit comme des vierges à queue de poisson couverte d'écailles.

Ces deux représentations vont cohabiter jusqu'au XV ème siècle où les sirènes volantes laissent définitivement la place à une jolie femme aux longs cheveux et à queue de poisson. À cette époque, le naturaliste allemand Johannes de Cuba les fait vivre dans des gouffres au fond des mers.

  • Autres Représentations:

Les bestiaires médiévaux les décrivent comme des femmes de la tête aux cuisses et poissons de là jusqu’en bas avec des griffes et des ailes dans un syncrétisme qui noue les traditions fabuleuses des mythologies grecque et germanique. Elles ont laissé à la postérité leur image gravée dans la pierre des stèles, tombeaux ou des églises romanes où elles personnifient l’âme des morts comme dans l’Egypte Antique, on les invoquait au moment de la mort.

Créée en 1835, par l'écrivain danois Hans Christian Andersen, la légende moderne de la sirène continue de faire des vagues, elle n’est plus la terrible tentatrice mais devient une héroïne romantique, qui cherche l’amour,

De nombreuses légendes européennes font état de sirènes, vivant dans la mer mais aussi dans les rivières et les petits cours d'eau. Elles portent le nom de sirènes ou des noms tels que ondines et nixes mais leur description est généralement conforme à l'imagerie traditionnelle : des êtres moitié-femme et moitié-poisson. Selon certains récits, elles sont immortelles ; les deux premiers siècles de leur vie elles s'amusent et découvrent l'océan, mais ensuite elles se sentent seules et veulent aimer et se faire aimer par un humain. Elles sont généralement représentées avec une queue de poisson d'un seul tenant ou divisée en deux.

Les Sirènes dans les Arts :

  • Littérature : "La Petite Sirène" est le titre d'un conte et le nom du personnage principal de ce conte écrit par Hans Christian Andersen en 1835. Ce conte est également nommé La Petite Ondine.
  • Sculpture : "La Petite Sirène" est une statue de bronze réalisée par Edvard Eriksen en 1913, elle se trouve sur un rocher dans le port de Copenhague dans le parc Churchill. Il s'agit d'une représentation du personnage du conte de Hans Christian Andersen.
  • Cinéma : Le plus célèbre est le long-métrage des Studios Disney, "La Petite Sirène", sorti en 1989, et s'inspirant également du conte de Hans Christian Andersen.

Source du Texte :

Article "Sirène (mythologie)" sur Wikipédia, l'Encyclopédie Libre

Quelques Images: (Images Libres de Droit)

5 votes. Moyenne 4.40 sur 5.

Commentaires (6)

1. Calipsso 11 (site web) 09/06/2012

J'adore les sirènes car je rêve depuis toute petite d'en être une .
Exemple: Les cheveux dorés la que violette et de respirer sous l’eau et, de pouvoir nager avec les dauphins .HI! HI!

2. anjela guiltaux (site web) 21/04/2012

J'adore les sirènes, c'est si magnifique. Je rêve d'être une sirène, de respirer sous l'eau, de parler aux poissons... mais bon, c'est une légende.

3. cassiopee1 (site web) 20/04/2012

RE: Marina___Tu trouveras plus d'info dans mon Forum, sujet "Ancètres et Origines des Sirènes"___

4. marina 20/04/2012

Bonjour je fait un exposer sur les sirène ce serais possible de savoir les encètres et les origines des sirènes .? Merci d'avance de me répondre VITE !!

5. juliet saizar (site web) 08/04/2012

J'adore les sirènes et je souhaite devenir une belle sirène d'or.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site