Le Griffon

Définition :

Le griffon ou grype est une créature légendaire représenté avec le corps d'un aigle greffé sur l'arrière d'un lion , muni d'oreilles de cheval et une queue de serpent.

Etymologie :

Le nom "griffon" est issu du grec puis du latin "gryphus" et "grypus" qui signifient respectivement "sorte de vautour" et "oiseau fabuleux".

Le Mythe :

Le griffon est né en Mésopotamie et en Égypte il y a plus de 5000 ans. Il est issu de la mythologie orientale et est présent dans plusieurs cultures anciennes. C'est un noble animal magique, gardien de palais, temples et trésors, mais qui est peu répandu dans l'imaginaire fantastique. Cependant, il fut une source d'inspiration pour les Arts.

Petite Histoire :

Dans l'Antiquité,  le griffon apparaît à la fin du IVème millénaire avant J.C. en Elam (sud-ouest de l'Iran) et vers -3000 en Egypte, avec un corps de lion, une tête et des ailes d'aigle.

Il est souvent associé aux divinités et héros locaux, tels que Apollon, Dionysos ou Némésis dans la mythologie grecque, ou encore Seth dans la mythologie égyptienne. Par exemple, on pouvait le voir en train de tirer le char de Dionysos, de combattre des héros, guerriers et ennemis, de participer à des scènes de chasse, de s’attaquer à des animaux sauvages, communs ou fantastiques comme le Sphinx, ou encore de se lier au culte funéraire ...etc.

Au Moyen-Age, le griffon est considéré comme un animal réel appartenant au genre des oiseaux. Il se rencontre très tôt dans l'Art et dans la littérature chrétienne. Il fait alors l’objet de nombreux commentaires savants dans les bestiaires et encyclopédies médiévales, et est présent dans plusieurs œuvres littéraires romanesques. Par la suite, il est utilisé dans des armoiries, et nombreux seront les écussons ornés de têtes, ou de corps complet représentant cette créature.

A la Renaissance, le griffon commence à être considéré comme un animal fabuleux, notamment par Pierre Belon dans "Histoire de la Nature des Oyseaux" (1555) et André Thevet dans "Cosmographie Universelle" (1575).

Le griffon a d'abord été associé au Diable car on lui attribuait une grande cruauté de part son apparence physique de prédateur. Par la suite, il fut à l'inverse reconnu comme un symbole du Christ car son apparence réunissait les figures les plus puissantes du règne animal, le lion et l'aigle.

Description et Symbolisme :

Le griffon est une créature fantastique issu du croisement d'un aigle et d'un lion : il a le corps d'un aigle (tête, ailes et serres) greffé sur l'arrière d'un lion (abdomen, pattes et queue), et est muni d'oreilles de cheval et d'une queue de serpent. Il est de très grande taille : 2,50 mètres à l'encolure pour 5,50 mètres d'envergure.

Son corps est généralement recouvert d'un plumage coloré : noir sur le dos, rouge sur le devant de la poitrine, bleu métallique sur le cou, parfois blanc sur les ailes … Ses ailes immenses et puissantes qui jaillissent du dos lui permet un vol à très grande vitesse. Ses griffes extrêmement puissantes peuvent causer de grands ravages.

Il vivrait dans un désert riche en or, dont il se servirait pour faire son nid, celui-ci établi au sommet des montagnes les plus escarpées. La femelle pondrait des œufs de taille semblables à ceux des d’autruches.

Il serait friand d’or et de pierres précieuses qu’il collectionnerait. Selon la légende, il aurait la force de cent aigles ou de huit lions et ses griffes noirciraient au contact du poison.

Cet animal, fier et farouche, est difficile à approcher et plus encore à attraper. Seuls les ermites parviendraient à les soigner et de grands héros réussiraient parfois à les dompter.

Le griffon est d'une grande noblesse, de par sa nature d'aigle, animal noble du ciel, et de lion, animal noble de la terre. Malgré son caractère arrogant, c'est une créature très courageuse et valeureuse. Ses qualités sont mises au service du droit. Il symbolise la justice et la protection car il est considéré comme le gardien de ces valeurs.

Griffon dans les Arts :

Le Griffon fut une source d'inspiration pour les Arts :

  • En Littérature :

"La Guerre des Mages", de Mercedes Lackey et Larry Dixon est un roman fantastique en 3 tomes, "Le griffon noir"/"Le griffon blanc"/"Le griffon d'argent"_Petit Résumé (Tome I) : "Un camp militaire, proche des lignes ennemies, aux premiers jours d’une guerre qui s’annonce épique… Magiciens, Empathes et Guérisseurs sont tous réunis sous les ordres d’Urtho, le Mage du Silence. Tous combattent désespérément pour protéger le pays de Tantara de Ma’ar, un sorcier maléfique. Le plus admirable d’entre eux est sans conteste Skandranon, un magnifique guerrier ailé. Tous voient en lui l’espoir incarné. Car il est le Griffon Noir ..."

  • En Peinture et Sculpture :

"Le Griffon", de Gérard Ducher est une sculpture en grés visible au Musée National d'Alexandrie (Egypte)  "Screaming Griffon" de Stanley Morrison est un dessin-Scratchboard (carte à gratter, proche de la gravure)

Source du Texte :
Quelques Images : (Images Libres de droit)

4 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site