La Chimère

Définition :

La chimère est une créature fantastique composée de plusieurs animaux qui crache du feu et dévore les humains. 

Etymologie :

Le mot "chimère" vient du latin "chimæra", emprunté au grec ancien "khimaira", qui désigne à l’origine une jeune chèvre ayant passé un hiver.

Le Mythe :

La chimère est issue de la mythologie grecque. C’est la fille de Typhon/Typhée, dieu primordial et d’Echidna, déesse grecque.

Elle fut élevée par Amisodarès, roi de Carie, et terrorisait toute la région, s'attaquant aux hommes et aux animaux. Le roi de Lycie craignant pour son peuple chargea Bellérophon (héros grec) de le délivrer d'un tel fléau. Ce dernier, monté sur Pégase, tua la chimère de son épée et de ses flèches plombées, dont le métal fondait à l'ardeur des feux que la créature propageait. Ensuite, elle fut brûlé à mort.

Dans les anciennes légendes, voir la Chimère était présage de tempêtes, de naufrages et de catastrophes naturelles, notamment volcaniques.

Petite Histoire :

Homère décrit pour la première fois la chimère dans son œuvre "l’Iliade", où il en fait un monstre : "lion par-devant, dragon par-derrière, chèvre au milieu", et capable de cracher le feu. Il dit aussi qu’elle fut élevé à Pathéra, en Asie Mineure, par le roi Amisodarès de Carie.

Hésiode, dans la "Théogonie" fait de la Chimère la fille de Typhon et d'Échidna. Contrairement à Homère,, il la voit comme un monstre à trois têtes et avec un corps en trois partie : "lion par le front, dragon par derrière, chèvre par le milieu". Rapide à la course, très forte, elle exhalerait un feu qui dévore tout.

Apollodore reprend les deux descriptions : "Elle avait la partie avant d'un lion, la queue d'un dragon, et son troisième chef, celui du milieu, de chèvreElle vomissait du feu et dévastait le pays en harcelant le bétail, car elle était un être unique avec la puissance des trois bêtes". Il dit aussi que cette chimère a été élevée par Amisodarès, comme Homère l’affirme, et qu'elle a été engendrée par Typhon et Echidna, comme Hésiode le raconte.

D'après Ovide, ce serait la tête de chèvre qui crachait le feu mais selon "l'Iliade", ce serait celle du lion.

Description et Symbolisme :

La Chimère serait dotée d'une paire d'ailes brun-noir semblables à celles d'un dragon ou d’un aigle et de trois têtes différentes : une tête de bouc ou chèvre, une tête de lion et une tête de dragon ou serpent. Son corps se composerait de trois parties : de une à trois têtes, d’un corps de chèvre et d’une queue de dragon ou serpent.

Grâce à ses ailes, la chimère peut voler. Au corps à corps, elle est redoutable avec ses trois têtes, ses cornes et ses griffes. Sa tête de dragon a la capacité de souffler le feu et donc de brûler ce qui lui fait face. 

Cette créature est généralement considérée comme étant de sexe féminin, malgré la crinière qui orne sa tête de lion sur les représentations. Elle est à la fois herbivore et carnivore : elle se nourrit des racines et des plantes (son côté chèvre) mais aussi de viande (son côté lion et dragon/serpent). Elle est très vorace et n'hésite pas à chasser sur des dizaines de kilomètres pour repérer une proie. Elle vit seul ou en groupe et dans différents habitats mais a une préférence pour les cavernes. C’est une créature maléfique mais aussi très intelligente et qui ne se jette pas dans une bataille sans réfléchir.

Les animaux qui composent la chimère sont traditionnellement porteurs de multiples symboles.

Pour Robert Graves, chacune des parties de son corps correspond aux trois âges de la vie d'une femme : le lion pour la puberté, la chèvre pour la maturité, le serpent pour la ménopause. On attribuait également à ces mêmes animaux les trois saisons du cours de l'année : le printemps pour le lion, l'été pour la chèvre et l'hiver pour le serpent. L'assemblage de ces trois éléments de la compréhension du temps et de la nature symbolisait la vie qui passe, la vie dans son cours.

Paul Diel interprète l'apparence de la chimère, composée du corps d'un lion, d'un bouc et d'un serpent comme celle d'un monstre composite où le lion représente la perversion des désirs matériels, le bouc la domination perverse sexuelle et le serpent le mensonge.

Selon Edouard Brasey, la chimère symbolisait la tentation et les désirs irréalisables durant le Moyen Âge.

Le "Dictionnaire des Symboles" dit que la chimère pourrait représenter les désirs inassouvis, sources de frustrations et plus tard de douleur.

La chimère est vue comme un monstre qui séduit et perd celui qui vient à elle, un monstre qu'on ne peut combattre de front et "qu'il faut pourchasser afin de le surprendre dans les repaires les plus profonds".

La chimère peut aussi bien symboliser un monstre dévastant un pays que le règne d'un souverain perverti, tyrannique ou faible.

Le combat de Bellérophon chevauchant Pégase contre la Chimère est aussi un archétype de nombreux récits où de preux chevaliers sur leur blanche monture triomphent des monstres les plus horribles.

Chimère dans les Arts:

La "Chimère d'Arezzo" est une statue en bronze découverte en 1553 à Arezzo (Toscane). Cette statue représente la chimère adoptant une position défensive, après avoir reçu une blessure que Bellérophon lui a infligée, en chevauchant Pégase.

"Chimères" est un jeu de rôle de 1994 écrit par Jean-Luc et Valérie Bizien, Frédéric Weil, S. Adamiak, et illustré par Didier Graffet. Les joueurs interprêtent les membres d'une caravane de troubadours, au Moyen Âge, qui se transforment en animaux et suivent un chemin initiatique vers la Vérité.

Sources du Texte :
  • Article "Chimère (mythologie)" sur Wikipédia, l'Encyclopédie libre
  • Article "Chimère" sur le site "Aldaria, le Rêve est éternel"
  • Article "Chimère" sur "Mythorama: l'Encyclopédie des Mythes et des Légendes du monde entier
Quelques Images:  (Images Libres de droit)

8 votes. Moyenne 3.38 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site